Pôle Yvon Morandat : un pôle économique, énergétique et culturel

Mis à jour le

Un site ancré dans l’histoire

Entre Gardanne et le charbon, la relation est historique. 400 ans d’histoire commune ont façonné les hommes et le paysage. Situé au sud-ouest de Gardanne, le Puits Yvon Morandat a participé à la construction culturelle et sociale du bassin minier.

Mis en exploitation en 1987, il est aujourd’hui le plus grand puits minier d’Europe avec 1100 mètres de profondeur et 50 mètres de hauteur. Un totem pour la ville.

Peu après la fermeture de la mine de charbon, en 2003, la ville de Gardanne a racheté le Puits Yvon Morandat. C’est avec la volonté de valoriser son passé en regardant vers l’avenir que la Ville a entrepris la reconversion de ce site emblématique.

Cet ancien carreau minier de 14 ha s’inscrit actuellement dans une nouvelle dynamique avec la création d’un Pôle économique, énergétique et culturel. Cette phase de transformation intense prévoit l’implantation d’entreprises innovantes inscrites dans une démarche d’économie sociale et solidaire génératrice d’emplois.

Le projet est porté par la ville de Gardanne. Elle en a confié la mise en oeuvre opérationnelle et la gestion à la Société d’Economie Mixte d’Aménagement de Gardanne et sa région (SEMAG), Entreprise Publique Locale (EPL). Ce nouveau site de référence a pour objectif de devenir le premier pôle d’activité de France labellisé Ecoquartier, véritable écosystème d’innovations et de diffusion de la culture scientifique.

Idéalement situé, le Puits Yvon Morandat bénéficie d’un emplacement stratégique à la croisée d’infrastructures majeures avec vue imprenable sur la Sainte-Victoire. Le site industriel de 14 ha affiche un cadre de vie sans équivalent dans un écrin de verdure. Cité d’exception en Provence, Gardanne a fait le tour du monde grâce à Cézanne et sa représentation du centre-ville baigné de lumière.

La ville de Gardanne s’étend sur 27 km² et compte plus de 20 000 habitants. Au coeur du département des Bouches-du-Rhône, à 30 minutes de Marseille, 20 minutes de l’aéroport Marseille Provence et 15 minutes d’Aix TGV, à 2 minutes de la gare SNCF et du centre-ville de Gardanne, le site est facilement accessible.

Avec le développement du pôle Yvon Morandat, Gardanne est la seule ville à présenter un projet d’envergure métropolitaine proposant une synergie entre sciences et industries.

Une transformation en trois dimensions

Depuis 2016, sous l’impulsion de la commune de Gardanne et par l’intermédiaire de la SEMAG, le site du Puits Yvon Morandat est engagé dans une phase de transformation intense, avec la mise en oeuvre de plusieurs chantiers sur trois plans : la mutation économique, l’innovation énergétique et le développement de la culture scientifique

ECONOMIQUE

L’ouverture d’un Hôtel d’entreprises innovantes en 2009 a préfiguré le processus de reconversion économique du site. Actuellement, 19 entreprises dans les domaines de l’ecommerce, l’environnement, du design, de la micro-électronique, du numérique ou encore des biotechnologies, sont présentes sur le site.

L’Hôtel d’entreprises dispose d’un open space, de bureaux et d’espaces de travail mutualisés, géré par la Métropole Aix Marseille Provence via Pays d’Aix Développement.

Une offre foncière et immobilière diversifiée est en cours de commercialisation. Le permis d’aménager autorise la commercialisation de 50 lots et 80 000 m² de constructions nouvelles ou de réhabilitations de bâtiments existants. Les travaux de viabilisation du site sont prévus sur trois tranches d’un an. La phase initiale a été livrée à l’été 2017. Tous les terrains du Pôle sont accessibles et commercialisables dès à présent.

Une première parcelle de 5 000 m² a été vendue en face du chevalement, les travaux ont commencé en octobre 2017 pour la construction d’un bâtiment de 2 300 m². Plusieurs autres parcelles ont été acquises ou sont en cours d’acquisition.

L’offre immobilière sera bientôt complétée grâce à des bâtiments construits « en blanc » sur près de 17 000 m² de terrain en partenariat avec un promoteur-concepteur pour pouvoir proposer soit des bureaux et ateliers avec des zones de stockage à la vente ou à la location.

En juillet 2018, la commercialisation de l’espace disponible de Pôle est de 40% (35% planifié pour fin 2018). Un hôtel 3* d’au moins 50 chambres ainsi que des services de proximité basés sur l’économie sociale et solidaire sont proposés à la commercialisation afin d’apporter la mixité indispensable à un aménagement de cette envergure. En ce sens, dans une volonté de repositionner les usagers au centre des préoccupations, une conciergerie solidaire, une future crèche inter-entreprises ainsi que des services de mobilité sont en cours de réflexion. Le chevalement accueillera également un restaurant panoramique offrant une vue imprenable sur la montage Sainte-Victoire.

ENERGETIQUE

Le pôle Yvon Morandat place les énergies renouvelables et de récupération et la géothermie en particulier, au coeur de son projet, pour développer un réseau d’énergie intelligent, communicant et innovant d’ici 2019.

Des solutions de chauffage et de climatisation seront mises en oeuvre sur le Pôle en s’appuyant sur des ressources naturelles et renouvelables, en particulier les atouts géothermiques des eaux d’ennoyage de la mine. Le Puits Yvon Morandat est le plus grand puits minier d’Europe par son volume et est relié à une réserve souterraine de 35 millions de m3 d’eau formée par les anciennes galeries de la mine.

Dans ce contexte la SEMAG a examiné avec le Bureau d’Etudes Géologiques et Minières (BRGM), sous l’égide d’un comité de pilotage élargi, les possibilités techniques d’utilisation du puits sur le principe de la géothermie, ceci afin de desservir les bâtiments du parc d’activités. Les études de faisabilité en coûts globaux ont permis de mettre en avant une solution techniquement innovante et économiquement réalisable : utiliser le puits en équilibrant les usages de chaud et de froid sur l’année. C’est dans ce cadre qu’il a été décidé la création d’une société dédiée à l’exploitation du réseau Energie Solidaire.

L’exploitation du réseau par la filiale de la SEMAG, dénommée Energie Solidaire, est également exemplaire dans la mesure où ce projet, financé en totalité par des fonds privés et diverses subventions dont celles de l’ADEME auxquelles peuvent prétendre les projets de développement d’énergie renouvelable, consiste dans le déploiement d’un réseau privé dans lequel les collectivités maîtriseront la gouvernance de l’opérateur sans avoir à investir directement. La SAS Energie Solidaire, propriétaire exploitant de ce réseau d’énergie est détenue par la Semag (76%) et Dalkia (24%), filiale du goupe EDF, représentant 3,5 M€ d’investissements privés.

Ce réseau d’énergie sera conçu pour s’adapter au profil de chaque utilisateur et ainsi récupérer les énergies fatales que les industriels pourraient mettre à disposition. L’installation permettra de foisonner et de mutualiser les besoins énergétiques entre les bâtiments. Grâce à cette utilisation d’un puits de mine en stockage thermique et à la conception générale de l’installation permettant une solidarité énergétique entre lots, le bilan EnR du projet sera de près de 85%. Les lots pourront ainsi procéder à des échanges énergétiques « transactionnels » de type « block-chain ».

Des panneaux photovoltaïques en autoconsommation permettront enfin de couvrir un tiers des besoins électriques de l’installation de chauffage et de climatisation du Pôle. A ce démonstrateur seront couplés des panneaux solaires hybrides ainsi que des installations de stockage électrochimique, assurées par la valorisation de batteries automobiles de récupération. Il vient d’être labellisé « Flexgrid » par Capénergie et la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Le Pôle deviendra ainsi le premier réseau d’énergie français basé sur les eaux d’ennoyage de la mine pour chauffer et climatiser les bâtiments de ce pôle d’activité de 14 ha à énergie positive.

CULTUREL & SCIENTIFIQUE

Au coeur du Pôle Yvon Morandat, sera implantée la cité des sciences de la Métropole Aix Marseille Provence : « Le Puits de Sciences ». Ce centre sera un lieu de rencontre et d’apprentissage interactif entre le grand public et les entreprises autour de thématiques scientifiques, technologiques et énergétiques.

A l’interface du monde économique et des secteurs scientifiques et éducatifs, le futur équipement culturel sera dédié à tous les publics. Une attention particulière sera portée envers les publics adolescents et jeunes adultes en s’appuyant sur l’expérimentation comme moyen de médiation pour faire comprendre des phénomènes scientifiques. Pour les entreprises, ce dispositif de médiation permettra d’enrichir leurs processus d’innovation, en faisant tester en grandeur nature, leurs nouveaux produits et services par les publics.

L’idée fondamentale du lieu est la recherche collaborative, enrichie à la fois par les entreprises et par les publics, soit le « Living lab ». Un espace tant ludique que pédagogique. Ce lieu hors norme investira les 4 000 m² du hall des mineurs, des vestiaires et du chevalement ainsi que les 3 ha de pinède pour créer un espace de co-production du savoir et de développement de l’esprit critique à l’échelle métropolitaine. Il offrira des lieux de découvertes, de pratique et de débat dans différents domaines scientifiques, technologiques et même artistiques. Une salle de conférence permettra d’accueillir tous types d’événements et pourra être partagée avec les utilisateurs de la zone.

Pour le grand public : centre de rencontres, atelier de médiation et de création, ateliers enfants, plateau événementiel, parcours d’exploration sur les géosciences, espace de valorisation de l’histoire minière.

Pour les entreprises : centre d’expérimentation et de Recherche et Développement, « Living lab nouvelle génération » outil unique de co-construction des savoirs centré sur les usages, lieu de rencontres et échanges.

Ce projet culturel et scientifique métropolitain révèle la forte implication de la Ville de Gardanne dans ce domaine depuis l’époque de sa reconversion. La Ville s’était alors battue pour accueillir le centre de microélectronique Georges-Charpak, antenne de l’école des Mines de Saint-Etienne. Plus récemment, elle a porté la dimension « culture scientifique » en 2013 (Année européenne de la Culture sur le territoire de Marseille Provence, L’Odyssée du Puits Morandat) et 2018 (MP2018, Quel Amour ! 1001 Nuits : Constellation Morandat). La commune est également une fervente organisatrice de la Fête de la science et a accueilli en particulier le Souk des sciences.

Une philosophie : Gardanne, terre d’énergies positives

La ville de Gardanne se mobilise depuis de nombreuses années pour créer un écosystème favorable au développement de l’innovation et de l’économie sociale et solidaire. En ce sens, le pôle Morandat a vocation à accueillir des TPE/PME innovantes engagées.

1000 emplois

L’objectif est de créer 1000 emplois directs et plusieurs centaines d’emplois induits d’ici 5 ans. Le développement du Pôle s’inscrit dans la politique volontariste de la commune visant à devenir « Territoire à énergie positive ».

Véritable laboratoire du concept d’économie circulaire en circuits courts, le site s’organise autour des préoccupations de ses usagers. Plusieurs projets sont en cours de réflexions à l’image d’une crèche inter-entreprises, de la location de vélos et de trottinettes électriques, de la distribution de paniers bio…

Les entreprises présentes sur le site bénéficieront de la fibre optique très haut débit, de bornes de rechargement pour véhicules électriques ainsi que d’un service de gardiennage. Une application smartphone sera également disponible pour tous les services (restauration, mobilité…)

Terre d’énergies positives, à l’horizon 2020, Gardanne sera une ville à énergie positive produisant plus d’énergies qu’elle n’en consomme.

Dans cette optique, le Pôle a obtenu 4 labellisations étroitement liées : celle de parc d’activité Ecoquartier, celle de Quartier Durable Méditerranéen (QDM) et le label PARC + et le label FLEXGRID. Développé par la Région PACA en partenariat avec Capenergies, le programme Flexgrid a été désigné lauréat de l’appel à projet national pour le déploiement à grande échelle des Réseaux Electriques Intelligents (REI), lancé en avril 2015.

Le label national Ecoquartier vise à récompenser les quartiers conçus et construits selon les principes du développement durable. En cohérence avec le label Ecoquartier, la démarche Quartier Durable Méditerranéen (QDM) est un outil pédagogique d’accompagnement et d’évaluation sur les aspects de développement durable pour l’aménagement de quartiers.

Une webcam pour suivre le chantier en direct

Suivez en temps réel l’évolution de l’aménagement du pôle Yvon Morandat grâce à une webcam placée à 60 mètres de haut !

Depuis septembre 2017, la société Devisubox suit le chantier pour le compte de la Semag. Chaque jour, plusieurs images sont enregistrées et vous permettent de voir l’avancement des travaux. Vous pouvez naviguer dans le temps en faisant glisser la barre horizontale ou en choisissant un jour dans le calendrier en bas à droite.